Médecin malade… quand on visite « l’endroit du décor ».

« Il n’y a rien de plus ridicule qu’un médecin qui ne meurt pas de vieillesse »Voltaire

 

On peut être médecin et être malade. La connaissance du fonctionnement du corps humain et des maladies dans leurs moindres détails peut amener certains à ressentir un sentiment de maitrise qui n’est bien sûr qu’un leurre. Pourtant les études montrent que les médecins ne vont, globalement, pas très forts… Ils souffrent plus que l’ensemble de la population d’épuisement professionnel, de stress, d’urticaire chronique, de troubles du comportement alimentaire, d’addictions (alcool, tabac, jeux…), de dépression et de suicides.

Les médecins d’ailleurs se soignent peu ou mal en général. Seuls 20% des médecins libéraux ont désigné un médecin traitant et recours en générale moins au dépistage, aux  vaccinations et minimise leurs symptômes… Le cordonnier est donc visiblement parmi les plus mal chaussés !

Les maladies touchent les médecins comme tout le monde, sans distinction. Ces expériences sont souvent très riches car elles permettent aux médecins de visiter « l’endroit du décor ». L’occasion de percevoir le système de santé autrement, de comprendre l’angoisse de l’attente,  de prendre conscience de l’importance de soulager, de mesurer les vertus d’une relation soignant – soigné de qualité…

Le sujet est passionnant pour ce qu’il peut apporter à la relation soignant-soigné et comme on ne peut pas souhaiter à tous les médecins d’être confronter personnellement à la maladie, la question qui se pose et comment l’enseigner au mieux aux futurs soignants ? Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à aller assister à une soutenance de thèse. Les soutenances sont publiques, l’entrée est libre et c’est même gratuit. Les soutenances se passent à la faculté de Médecine, 3 rue des Louvels à Amiens, salle des thèses. Sachez-le ! Un bon moyen d’acquérir quelques connaissances pour ceux qui le souhaitent.

Sur ce sujet, Mme Aurore Tétu-Tavernier soutiendra le jeudi 31 janvier à 18 h une thèse en vue de l’obtention du Diplôme d’État de Docteur en Médecine ayant pour sujet « Attitude du médecin généraliste face à sa propre santé et vécu de son statut de médecin malade. Enquête qualitative auprès des médecins généralistes de la Somme ». Le jury sera composé de M. Le Gars, M. Ducroix, M. Ganry, Mme Dufour et Mme Leleux.

Pour en savoir plus :

A très bientôt et d’ici-là prenez soin de vous et portez-vous bien !

Maxime GIGNON.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s